Conclusion

 

La Tour Eiffel fut donc un véritable défi pour les quelques cinquante ingénieurs et deux cent vingt ouvriers qui participèrent à sa construction. Elle représente également l’audace de ces hommes du XIXè siècle qui croyaient en l’Homme et en sa capacité à se bâtir un avenir.

 

La Tour Eiffel, qui n’était pas destinée à rester en place plus de vingt ans, a néanmoins survécu dans l’Histoire et ce, grâce aux savants. Ce sont eux, menés par Gustave Eiffel, qui transformèrent la Tour en véritable laboratoire scientifique à grande échelle, ce qui la sauva de sa démolition.

 

Avec ses 300 mètres de haut, un exploit pour l’époque, elle n’a cependant pu se targuer de posséder le titre de « plus haute structure du monde » que jusqu'en 1930, date à laquelle le Chrysler de New York l'a dépassé. Depuis, les diverses antennes ajoutées à la Tour Eiffel lui permettent de revendiquer quelques mètres de plus, 326 depuis l'arrivée des émetteurs TNT pour la télévision numérique terrestre. Aujourd'hui, le monument de Gustave Eiffel fait partie des incontournables du tourisme à Paris.

 

Ainsi, plus de 220 millions de personnes y sont montés depuis son inauguration, les plus courageux par les 1665 marches des escaliers et les autres par les ascenseurs disponibles. Aujourd’hui encore, avec six millions de visites par an, la Tour Eiffel semble être un monument hors du temps, qui a su s’adapter à tous les siècles, en veillant sur la ville de Paris et de ses habitants.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site